Cauchemar

Au réveil Léa s’étire à la façon d’un jeune chat, membres inférieurs et supérieurs tendus tous azimuts, comme d’un supplicié se démembrent bras et jambes, par les muscles des chevaux travaillés, chacun tirant de son côté sous le fouet du bourreau dont le cuir – même vêtement de cérémonie que celui de ses confrères – recouvre la nudité et le visage. Soudure de la hanche, corde de chanvre reliant le col du pendu au bois du gibet… rien ne l’empêche de s’ébrouer quand elle sort du sommeil… Le lit se fait table de travail. Toujours, la torture magnifie notre nudité – toujours la nudité révèle notre torture. Cheville que le marteau du charpentier, en force, enfonce, forçant les poutres à s’interpénétrer pour les rendre solidaires. Qui pénètre l’autre ? Un plus un égale un, équation au résultat qui toujours varie… Caprice de la nature, extase, voyeurisme, haut-le-cœur des regards, rien ne nous épargne. Quel homme n’a pas rêvé de nous posséder en souffrant de nous voir ? A leurs yeux, que rien ne peut détourner de notre contemplation, nous avons la rareté de phénomènes de foire que le bonimenteur de cirque annonce à grands cris : « Entrez, entrez, messieurs dames, Violette et Léa vous attendent ! Préparez la monnaie ! Avancez, avancez et entrez ! » Tous aimeraient nous admirer comme elle et moi nous découvrons au matin, dans la toute splendeur de notre vérité. Ils se brûleraient les yeux à la lame tout juste sortie du feu de la forge.                                                          

E.B.

Cet article a été publié dans Saison 1 : 2015/16. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s