Genesis

Salgado5 Crédit photo : Sebastão Salgado, mine d’or à ciel ouvert dans la Serra Pelada (Brésil)
 

Il y eut cette amorce incisive, ce pas décisif vers le désir, le désir de posséder au delà de toute réalité.

Par tous les temps, par tous les âges, amorcer la descente sur la frêle échelle du rêve ; descendre par milliers, comme dans un exode biblique ; descendre pour chercher dans la glaise de l’humanité.

Métal intemporel de la terre des dieux – destination souterraine de la proximité.

Ils descendent pour remonter, les uns derrière les autres, tous liés au delà de l’espace et du temps, tous liés dans la pulsation primaire et organique.

Un va et vient qui va, qui vient, qui descend, qui remonte, qui ne descend que pour remonter, qui ne remonte que pour descendre toujours plus bas, toujours plus loin dans l’obscurité.

Telle une génèse qui s’accomplirait jusque dans le sang,

telle une nourriture imaginaire et immaculée,

tel un hurlement dans la nuit de la faim,

De tous temps, il y eut cette amorce incisive….

                                                                                                                                                          SG

Cet article a été publié dans En vrac (avant sept. 2015). Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s