Accélération latérale

Et puis la messe se termina. Et soudainement, l’orgue se mit à jouer une vrombissante mélodie ; un homme au béret gris se dirigeait vers la sortie d’un pas décidé, deux femmes entamèrent une discussion, une jeune fille sauta du repose pied de l’un des bancs. La musique accéléra, et la lumière du midi traversa la rosace de la façade pour se fondre en un léger tintement transversal. L’église tremblait ; parfois il y avait des enchaînements d’accords et ça reprenait ; une petite fille s’était accrochée à la jambe de sa mère, une personne du troisième âge s’était doucement sortie de son banc en s’aidant de sa canne, une femme assise fermait les yeux et les levait doucement de temps en temps vers l’orgue qui tel un chevalier sous son imposante armure laissait filer les notes sous la couverture des basses ; des bancs avaient été laissé vides, des gens s’étaient arrêtés sous les énormes colonnes de l’église, et puis l’orgue s’était tu. Puis il reprit, ce n’était pas terminé. Les fresques murales s’animèrent, un des vitraux laissa sous l’appui de la lumière se diffuser une large lumière rouge. Et puis l’orgue s’était tu, les dernières notes roulèrent ensemble dans l’air avant de mourir. Les gens à l’unisson se mirent à applaudir, c’était fini.

Bruno.

 

Cet article a été publié dans Saison 1 : 2015/16. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s