Un monstre bien serviable

Et le monstre métallique entra en gare : le train ne s’était pas encore immobilisé pour laisser dans son ventre les gens y monter mais c’était très docilement  que celui-ci était en train de le faire et il en était bien proche. Les tôles de la gare autours de lui s’étaient mises à trembler ; les paroles et les mots s’étaient ensevelis sous une couche de silence ; les valises qui glissaient sur le macadam des quais avaient été réduites au néant et les rires avaient été pour un temps suspendus. Le train dans son attirail de fer et d’acier était entrain de se stopper près des quais ; le vent porta la preuve de ceci à celui qui plus haut dans le cœur de la ville tranquillement buvait son café de 16h07.

Le train était entré en gare : il ne s’était pas encore immobilisé pour laisser les gens y monter mais c’est tranquillement qu’il était en train de le faire. Les tôles de la gare à son approche s’étaient mises à trembler, les mots échangés s’étaient ensevelis sous une couche de silence, le bruit des valises qui glissaient sur le macadam des quais avaient été stoppé et les rires avaient été, pour un temps, suspendus. Le train dans son attirail de fer et d’acier était en train de se stopper près des quais, le vent porta la preuve de ceci à celui qui plus haut dans le cœur de la ville buvait tranquillement son café de 16h07.

Bruno.

Cet article a été publié dans Saison 1 : 2015/16. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s