Sur la route

8h51, attention des ralentissements nous ont été signalés sur l’A54 sur la liaison Nîmes et Salon-de-Provence entre le kilomètre 59 et le kilomètre 74 après Saint-Martin-De-Crau ; la cause de ces ralentissements reste à déterminer mais l’hypothèse la plus plausible serait qu’il y aurait un ou des animaux qui se seraient approchés des voies de circulation. Soyez donc très vigilants si vous circulez sur cette portion d’autoroute… les personnes qui seraient susceptibles de nous donner plus d’informations sont priées de nous contacter au 0899944422 ; c’est tout pour le moment en attendant d’en savoir plus sur ce danger qui se situe entre le kilomètre 59 et le kilomètre 74 de l’A54 en direction de Salon de Provence juste après Saint-Martin-de-Crau. En attendant restez à l’écoute.
8h54, attention si vous circulez sur la portion Nîmes Salon de Provence après Saint-Martin-de-Crau entre le kilomètre 59 et 74, plusieurs ralentissements ont fini par occasionner quelques bouchons et cela à cause d’animaux (probablement des chevaux ou des cerfs) qui traverseraient les voies de circulation de part en part, des patrouilleurs sont déjà en route sur les lieux pour essayer de clarifier la situation mais en attendant faites preuve d’une grande vigilance si vous voyagez sur cette portion d’autoroute… Si des personnes sont propriétaire d’une écurie de chevaux sur cette portion et qu’ils nous écoutent, veillez à ce que ce ne soit pas vos animaux qui se seraient échappés pour venir traverser les voies de circulation de l’autoroute sur cette partie de l’A54 entre Nîmes et Salon-de-Provence après Saint-Martin-De-Crau et plus précisément entre le kilomètre 59 et 74, voilà, c’est tout ce que l’on peut dire sur cette incident pour le moment ; restez à l’écoute de Radio Léonard 102.2.
A 9h12 un des gilets jaunes envoyés sur cette portion de l’A54 où des ralentissements se sont fait ressentir attendait tranquillement sur le bas-côté de l’autoroute. Le patrouilleur en question s’appelait Patrick Villefranche, homme de bonne chaire sur laquelle le gilet se tendait quelque peu et qui avait des cheveux noirs, frisés, coiffés en brosse depuis des décennies ; puis un assez gros nez au dessus duquel étaient posés de gros yeux globuleux asservis dessous pas d’énormes poches rougeâtres qui se tenaient au-dessus de deux joues bien franches. Sur ce bord d’autoroute, il ne fallut que très peu de temps à Patrick pour comprendre la cause du trouble qui y était occasionné, à deux pas de lui un chien, brave animal, quoiqu’il semblait un peu goguenard, à première vue de race bâtarde, le poil gris-noir était en train de s’avancer vers la piste d’autoroute en direction du terre-plein central ; l’animal, par sa course légèrement sautillante et sa langue qui pendait sur un des côtés de sa gueule, ne fit pas manquer à Patrick une exclamation… mais le chien continua sa route et même par un certain détachement et par un bond assez extraordinaire sauta carrément par dessus la glissière centrale de sécurité pour rejoindre l’autre partie de la voie grande vitesse avant de disparaître plus loin dans la nature sous une nouvelle exclamation de Patrick qui resta une nouvelle fois stérile.
Quelques minutes plus tard, tandis que la circulation était revenue quasiment à la normale, le chien sortit des buissons ardents fouettés par le soleil matinal pour faire une nouvelle fois son apparition au bord de la trois voies ; on pouvait le voir la longer en courant dans un sens, et puis dans l’autre, faire des petits bonds, et enfin, après ces quelques hésitations, s’aventurer à nouveau sur la piste d’autoroute en se tenant dans cette course sautillante qu’il avait déjà empruntée un peu plus tôt… cette fois il venait de passer les deux premières voies et il en arrivait presque à la glissière poussiéreuse du terre-plein central qu’il avait déjà sauté plus tôt dans la matinée lorsque sa course fut stoppée net par un coup de klaxon vrombissant dans un crescendo qui le fit reculer de trois mètre en arrière ; une voiture venant droit sur lui venait de manquer de le renverser. Sur la route, sa langue glissa de nouveau hors de sa gueule, il se dirigea ensuite vers le terre-plein central qu’il enjamba d’un bond qui parut cette fois-là bien moins majestueux et surtout bien moins fier que les derniers.
Lorsqu’il s’avança sur l’autre partie de l’autoroute; un nouveau coup de klaxon le fit rebrousser instantanément chemin en l’obligeant à regagner le terre-plein central ; une voiture bleue l’avait de peu effleuré. Patrick, lui, qui était encore dans les parages revint sur les lieux où il avait vu le chien la première fois et retrouva l’animal bloqué et immobile assis sur le terre-plein central à quelques mètres de lui en train de le regarder avec la gueule à demi ouverte et en tirant une langue bien droite toute en se laissant aller dans des mouvements amples de décontraction. Le gilet jaune examina le côté d’où les voitures arrivaient et ne put que constater qu’à cause d’une courbe il ne pouvait se dispenser de prudence pour traverser l’autoroute. Il ne pouvait non plus faire bloquer les voies car il sentait que le chien pouvait perdre patience… alors, les pieds proches des voies, il laissa quelques voitures passer en laissant des gouttes de sueur perler sur son front ; puis, s’élança sur l’autoroute.
9h42 attention si vous empruntez l’A54 entre Nîmes et Salon-de-Provence on vient juste de nous signaler un accident qui amputerait entièrement les voies de circulation juste après la sortie 24, les urgences sont en route
ainsi que la police qui seront présents pour venir réguler la circulation, soyez donc très prudents si vous voyagez sur l’A54 entre Nîmes et Salon de Provence et préparez vous à ralentir, selon nos premières informations, l’obstruction des voies serait dûe à un camion qui se serait couché en rendant la circulation impossible, une dépanneuse serait en route à l’instant où je vous parle… si vous voyagez dans le sens inverse de cet accident survenu il y a quelques instants sur l’A54 entre salon-de-Provence et Nimes, prenez garde, car suite à cet accident survenu sur l’autre partie de l’autoroute, un dégagement de fumée pourrait obstruer votre visibilité, restez attentif, et régulez votre vitesse pour limiter au mieux le danger… Pour ceux qui se dirigeraient vers cette incident où la circulation est totalement à l’arrêt, il est vivement conseillé d’emprunter un autre itinéraire si vous le pouvez encore ; pour cela sortez sortie 22 pour rejoindre la D24 en direction de Mouriés, puis suivez la D5 pour rejoindre à nouveau l’A54 ou le trafic à partir de ce point est de nouveau fluide et où tout est normal. Pour les autres, ceux qui seraient bloqués suite à cette incident impliquant un camion qui se serait couché sur les voies pour paralyser entièrement la circulation, armez vous de patience et n’obstruez surtout pas la bande d’arrêt d’urgence pour laisser les secours et la dépanneuse arriver au plus vite sur les lieux de l’incident. Voilà tout ce que l’on peut dire sur cette incident survenu sur l’A54 entre Nîmes et Salon-de-Provence juste après la sortie 24. Sinon il n’y a rien à vous signaler sur les autres autoroutes du Sud où la circulation se fait normalement. Restez à l’écoute de Radio Léonard 102.2, on écoute Donna Summer.
Bruno
Cet article a été publié dans Saison 2 : 2016/17. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s