Elle, dans son quotidien

C’est tous les jours, par tous les temps.

Vêtue de son imperméable gris – parce qu’il a des poches, coiffée de son petit chapeau paillé dont le bord mou lui tombe sur les yeux, sur l’épaule son sac noir et dans l’autre main un vieux sac de toile, elle va en fin de matinée et en fin d’après-midi, prendre un café accompagné dune petite douceur. Le rite du café et sa tenue invariable, sont des points fixes dans sa perte de repères.

Le journal lui donnera le jour et le mois.

A.D.

Cet article a été publié dans Saison 2 : 2016/17. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s