Alors que le soleil tel un gigantesque gyrophare…

Alors que le soleil tel un gigantesque gyrophare enflammait tout autour de moi, j’attendais mon heure. Après une brève réunification, certains de la tribu qui m’avaient fait captif commençaient à entonner une chanson en mélangeant les graves, pour faire ressortir les voix plus aiguës et reprirent une mélodie connue chez nous tout en chantant dans un dialecte incompréhensible. La cheffe sortit et tous s’arrêtèrent ; elle n’avait qu’un voile pourpre qui lui couvrait le corps. Sa tribu vint m’emmener devant elle et comme hier pendant le temps où l’on torturait à mort mon guide Simba, elle s’agenouilla pour me regarder.

BrunoIMGP8394

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s