Parallèle

– Parallèle !
– Parallèle ! C’est quoi ce mot ? Pourquoi il t’a dit ça ?
– Parallèle c’est ce qu’il m’a dit ! Parallèle !
– C’est bien bizarre, moi jamais (deux mots que je n’ai pas compris) parallèle.
– Hé bien il faut bien s’y faire il est nouveau (encore deux mots que je n’ai pas pu saisir) parallèle.
– Ho ! Je vais aller le voir et avec ses parallèle je vais lui en parler Moi du pays.
– Ho bon mais mis à part ça il est pas mal comme (encore des mots que je n’ai pas pu saisir) mais c’est vrai qu’il utilise des mots un peu comme pas de chez nous, des mots comme para (je n’entendis pas la fin du mot).
– Bin à ta place je ferais attention (elle remonta son sac contenant des légumes sur son épaule d’un geste lent) (encore des mots que je ne pus saisir).
– Qu’est-ce-que ça veut dire ?
– Quoi parallèle ?
– Bin oui ! On nous a crédité de cet étourneau au vocabulaire d’avocat comme (encore des mots que je n’ai pas saisis ) va falloir s’entraider c’est quand même pas rien, ça veut dire quoi parallèle ?
– Bin je sais pas t’as qu’à y retourner !
<<Un garnement me jeta un caillou qui ricocha entre les tables, puis prit la fuite dans une ruelle>>
– Il m’a dit qu’il allait (le reste de la phrase fut inaudible)
– C’est un drôle (à nouveau je n’entendis pas les mots prononcés).
– Bin oui mais parallèle il y a un moment où il faut savoir l’appliquer, c’est vrai que ça peut peut-être nous dépasser toi et (je n’entendis pas la fin de la phrase).
– (Le début de la phrase fut inaudible) parallèle, parallèle.
– Avec monsieur Germain c’était plus simple (on me servit) mais il a choisi de partir pour Paris (je n’entendis pas pendant un temps les mots) y avait pas de parallèle.
– Bin y avait pas de parallèle ou quoi mais il était devenu bien triste le pauvre garçon.
– Bin ; il avait besoin d’une femme, il avait besoin de (des mots que je ne pus à nouveau entendre) c’était pas comme l’autre avec ses parallèles.

Les cloches cessèrent de tinter et laissèrent respirer la pierre et leurs éléments naturels encore sous le choc.
Moi, de mon côté, je trempai mes lèvres dans mon verre de vin qui en se séparant marmonnèrent : -Bin en voilà une, de parallèle.

#Bruno.

 

 

Cet article a été publié dans Saison 3. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Parallèle

  1. atelierjpm dit :

    J’adore ce texte. Quelle idée superbe. Mais je trouve un peu dommage que tu donnes la clé de l’histoire avec cette histoire de béquilles…

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s