Les pigeons du langage 

291216Les ailes des pigeons ne font pas de bruit, pas plus que leurs pas multiples et petits accompagnés d’un balancement de tête rythmé et un peu bête, leurs pas d’oiseaux citadins en quête de nourriture ou d’amours saisonnières.

Les pigeons ne chantent pas, ils roucoulent, toujours en deux temps, là haut sur les tuiles, là sur le banc, ici entre les tables du bar.
Certains ne les aiment pas car on les dit porteurs de miasmes, d’autres les nourrissent, comme l’homme triste au sac à dos qui nourrit aussi les canards des restes de ses repas hasardeux. D’autres ne les voient pas, même sur l’épaule d’une statue. D’autres ne font que ça, les voir, car les regarder est un temps infini d’ennui où rien ne se passe, où aucun mot n’est prononcé à haute et intelligible voix.
La ville est peuplée d’absences autant que de pigeons, autant que de promeneurs silencieux, autant que de tous ceux qui se hâtent d’un air martial vers l’urgence qui les presse. La ville est peuplée de gens et de pigeons affairés, chacun vaquant à des occupations où il est toujours question de survie. Mais seuls ceux qui regardent les pigeons savent que la survie ne tient pas à grand chose, qu’on soit pourvu d’un bec ou non.
Les ailes des pigeons ne font pas de bruit, d’ailleurs à cette heure-ci ils sont couchés sur les corniches. Pourquoi choisissent-ils pour dormir des rebords aussi étroits ? La ville s’est éclairée, elle scintille même, il n’y a plus de distraction possible, plus de pigeons, rien. Et c’est bientôt Noël.

Y.S.

Publicités
Cet article a été publié dans 08. L'insuffisance du langage (6 déc. 2018). Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s