La guerre

De façon hésitante, puis enfin irrémédiablement ; une bataille de neige dans la cour de récréation éclatât. Dans les prémices de cette bataille ; où de notre position nous pouvions voir le camp adverse s’agiter et assister parfois au contact d’une boule de neige contre le grand tilleul de la cour se trouvant à nos côté ; j’avais coordonné la confection de plusieurs boules de neige pour assurer une réserve grâce à laquelle une victoire possible était envisageable.Je m’étais ensuite entendu avec quatre de mes camarades, et leur avaient assignés une mission qui était celle-ci ; contourner l’ennemi par les flancs. Pour assurer la réussite de cette manœuvre en tenant le camp adverse aveugle quand à nos agissements ,j’avais de notre position ordonné ,sans l’épuisement complète de notre réserve, de presser celui-ci pour l’obliger à la contrainte de devoir rester à couvert.
Enfin, lorsque nos troupes arrivèrent sur les flancs de l’ennemi ;Au plus haut de ma voix j’avais crié tandis que du ciel blanc perlait de nouveaux flocons ; chargez !!

Bruno.

Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s