Un petit mystère

Proposition du 22 avril

C’est un coin d’ombre au fond du jardin, un évier en pierre et dessus, une jarre coupée en deux laissée là pour un ensemencement futur.

Dans la terre sombre et humide de décomposition végétale, presque scellée dans le grain du pot, une masse arrondie vert émeraude de la taille d’une petite prune  brillante, d’où s’élèvent de fins filaments translucides légèrement agités par le vent. La forme est délicate, les tentacules fragiles striées de noir avec en leur l’extrémité de petites bulles transparentes creusées en leur milieu. Je ressent une vigueur extrême devant cet organisme mi animal mi végétal et je l’observe connectée par son innocente présence.

C’est un petit mystère caché dans le creux d’une vieille jarre. La terre est vivante et elle me survivra, dans quelles formes inouïes, dans quels équilibres retrouvés? le jour succèdera-t-il au jour dans la nuit envolée? Et dans le temps qui vient bouleversé, incertain y aura-t-il encore la grâce pour  alléger le pas de celui qui arrive?

AMC

Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s