Archives de catégorie : 19. Tout ce qui s’y était superposé était de mon cru (2 mars 17)

Un horizon au(x) jardin(s)

Il s’agit pour cette pièce de terre ovale, plantée d’un mûrier-platane et de deux hortensias, d’en arranger le dessin en en retraçant d’abord le contour, en-deçà et au-delà de sa périphérie définie par une ligne de pierres d’inégales grosseurs. Ce … Lire la suite

Publié dans 19. Tout ce qui s'y était superposé était de mon cru (2 mars 17) | Laisser un commentaire